Chaque maison commence par un rêve
ANNICK ET JAN-SÉBASTIEN
  • Terrain: Boisé, en pente
  • Configuration: RDJ + RDC + comble habitable
  • Superficie: 1630 pieds carrés
  • Nombre de chambres: 2
  • Site: Canton de Hatley
  • Orientation: Façade au nord
  • Certification: Novoclimat, LEED Or & ISP
  • Mandat de Belvedair: Plans et design & construction prête à finir
  • Cette maison saine, chaleureuse et ouverte a été conçue pour évoluer avec la vie de la famille et pour diminuer les coûts de construction de la première phase du projet.


    Annick et Jan-Sébastien se sont installés sur ce magnifique terrain surplombant la vallée de la rivière Massawipi, durant les années où leur famille s’est agrandie. 

    Les plans ont été pensés, entre autres, pour la vie quotidienne à 3, puis à 4. Le comble, facilement accessible pour servir de rangement dès le début de la vie de la maison, a pu être fini et habité quelques années plus tard. La maison a évolué avec les besoins de la famille.

    Le rez-de-jardin comporte deux chambres et un studio d’enregistrement insonorisé. Une configuration en rez-de-jardin est une belle manière de s’intégrer à la pente d’un terrain, tout en profitant de la vue et de l’accès dedans-dehors à chaque étage.

    Cette maison a également un Indice Solaire Passif de 46.6 kWh/m² établie par l'organisme Écohabitation.
    Pour en savoir plus

    Le rez-de-jardin comporte deux chambres et un studio d’enregistrement insonorisé. Une configuration en rez-de-jardin est une belle manière de s’intégrer à la pente d’un terrain, tout en profitant de la vue et de l’accès dedans-dehors à chaque étage.

    Cette maison a également un Indice Solaire Passif de 46.6 kWh/m² établie par l'organisme Écohabitation.
    Pour en savoir plus

    Au rez-de-chaussée, les aires de vie, très confortables, s’étendent côté Sud, qui est aussi la façade arrière surplombant la vallée. Deux grandes salles de bain, le comble évolutif et beaucoup de rangement disséminé dans la maison, viennent compléter cette maison chaleureuse et très fonctionnelle.

    Penser son projet en plusieurs phases, est souvent la clé pour passer à l’action plus rapidement. Annick et Jan-Sébastien voulaient une maison en accord avec leurs valeurs et leur philosophie de vie. La petite famille a pu vivre ce projet et être très confortable dès le début, tout en étalant les coûts et en diminuant le budget lors de la première phase de la construction. Garder l’essence d’un projet, connaître ses besoins et ses désirs, diminuer le stress financier : c’est aussi cela, un projet sain et positif !